14 septembre 2012
Work4Labs la plateforme de recrutement sur Facebook lève 11 Millions de $

Work4Labs, la startup franco américaine aujourd’hui basée à San Francisco, viens d’annoncer une levée de fonds de 11 millions de dollars auprès de Matrix Partners et de plusieurs investisseurs individuels. Workforus, son application de recrutement Facebook, équipe déjà plus de 17.000 entreprises à travers le monde. Des sociétés telles que SAP, Accenture, Groupon, Deloitte, Valtech, Danone ou L’Oréal (et Altaïde bien sur) diffusent des offres et connectent leurs pages carrière existantes avec leur page Facebook grâce à l’application Workforus.

 

Work4Labs bientôt un acteur du recrutement aussi important que Linkedin, Careerbuilder ou Monster ?

 

Créée en 2010 la startup est déjà devenue l’acteur principal du recrutement sur Facebook. Stéphane Le Viet, son fondateur et CEO, déclare :  « Le financement servira à développer notre technologie, en particulier l’algorithme de matching, et pour développer  pour les ventes et le marketing, tant aux USA qu’à l’international ».

 

L’application Workforus intégre parfaitement toutes les composantes du social recrutement en permettant non seulement à une entreprise de créer un site carrière sur leur page Facebook pour afficher des offres d’emploi, mais aussi de les partager sur les réseaux sociaux, notamment sur LinkedIn et Twitter, ou de les cross-poster sur plus de 100 sites d’emploi. Les candidats peuvent postuler au sein de Facebook, et les employeurs dans leur dashboard d’admin peuvent afficher des analyses pour voir la portée de leurs messages.

 

Work4 Labs a également deux autres services conçus pour aider les entreprises à promouvoir les offres d’emploi: possibilité de promouvoir ses offres grace à intégration avec la plateforme publicitaire de Facebook, et une service de « cooptation » permettant à une entreprise de diffuser les offres sur les murs des employés volontaires permettant à ceux-ci de recommander des amis. Notre expérience d’utilisation de Workforus chez Valtech et Altaïde (voir Page Fan Altaïde) nous a démontré que pour rendre efficace la solution il est nécessaire de s’appuyer aussi sur la publicité Facebook et votre communauté (salariés ou potentiels candidats). La simplicité d’usage de la plateforme rend vraiment la tache simple et accessible à des RH « non geeks ». 😉

 

Dans les prochains mois, Stéphane Le Viet annonce le lancement de nouvelles solutions orientées vers le mobile et la problématique de l’emploi local en visant l’embauche de « cols bleus ». Les candidats pourront postuler depuis leur smartphone d’un simple clic à partir leurs informations de profil Facebook. Chez Altaïde on est beaucoup plus dubitatif sur le succès potentiel de cette façon de postuler. Jusqu’à aujourd’hui les applications mobiles existantes servent à consulter les offres mais les candidats ne s’en servent pas pour postuler même si la fonction existe. C’est le cas par exemple de l’application iPhone de l’APEC : beaucoup de consultations, du tri d’annonces pour mettre dans son panier, mais les candidats postulent ensuite de chez eux devant un ordinateur.

 

Le modèle a été adapté à toutes les tailles d’entreprise avec une offre gratuite avec fonctionnalités réduites mais permettant de créer une page emploi dans votre page Fan d’entreprise, une offre Pro à 44 $ par mois adaptée aux PME (permettant de personnaliser la page emploi avec logos…) et une offre grands comptes sur mesure. N’hésitez donc pas à tester gratuitement. La force de ce modèle est d’aller toucher tout le marché de la micro PME sans site emploi quelque soit son pays au grand compte international.

 

Facebook la force et la faiblesse de Work4Labs ?  Il est évident qu’en faisant le choix d’être intégré dans Facebook, la plateforme profite de sa puissance, d’autres comme Branchout ont fait ce choix. Il s’économise la difficulté à créer son propre réseau social pour diffuser. Autre avantage la variété des profils touchés est beaucoup plus large que celle de Linkedin très centré sur les cadres. Comme dit Stéphane : Linkedin c’est pour recruter des cols blancs, Workforus touche aussi les cols bleus. Donc tant que Facebook va tout va ! Donc dépendant de Facebook oui, mais le recruteur ne l’est-il lui pas déjà de Linkedin (la question se pose moins en France avec Viadeo en concurrent) ?

 

Le parcours déjà réalisé par Work4Labs, la qualité de l’équipe, et la pertinence de ses solutions promettent la société à un bel avenir ! A suivre donc.