17 novembre 2021
Pourquoi les startups françaises peinent à recruter ?

Si l’écosystème des startups françaises ne cesse de se densifier depuis vingt ans, que les levées de fonds ont dépassé les 5,4 milliards d’euros en 2020, il n’en reste pas moins vrai que les startups peinent à recruter.

 

Alors même que les pouvoirs publics soutiennent la création et la croissance de ces startups, que des plans de soutien French Tech ou Deeptech ont été mis en place, comment expliquer ce paradoxe et ces difficultés de recrutement dans un environnement qui semble pourtant porteur ?

France Stratégie et la Direction générale des Entreprises (DGE) viennent de publier un rapport mené conjointement sur l’emploi dans les start-up en France.

 

  • Qu’est-ce qu’une start-up ?

 « Une startup, c’est une entreprise dont on dira une fois qu’elle a réussi :  j’y avais pensé aussi » Paul Graham, fondateur du Y Combinator

On parle en fait d’une entreprise jeune. Son mode de financement est défini par une levée de fonds.

Enfin, critère principal dans la définition de la start-up, c’est une jeune entreprise qui propose une innovation, quelle qu’elle soit.

Elle exerce dans les secteurs de l’information, de la communication ou de la recherche.

Son but est de générer une croissance rapide et profitable à court ou à moyen terme.

startup emploi

 

  • Quid de l’emploi dans les start-up ?

Les difficultés de recrutement sont liées aux caractères très spécifiques des profils recherchés : Le profil type d’un employé de start-up est un homme jeune, très qualifié, souvent ingénieur.

49% des salariés de start-up sont des cadres parmi lesquels 2/3 d’ingénieurs. 65% d’entre eux sont des hommes.

Tout l’écosystème des startups a besoin des mêmes profils .

Les embauches sont souvent sous tension sur les métiers techniques :

44% des start-up ont des difficultés d’embauche sur les métiers techniques contre 1% pour les entreprises traditionnelles.

De plus, la faible sécurité d’emploi (peu de CDI) et l’instabilité économique des startups peuvent décourager certains candidats.

Il faut pouvoir offrir aux candidats des perspectives de carrière attrayantes ce qui n’existe pas ou peu en start-up ou rien n’est prédéfini à l’avance.

startup emploi 2

 

 

  • Quels sont les leviers à mettre en place pour accélérer le recrutement dans les startups ?

Diversifier et améliorer les canaux de recrutement, de sourcing, pour répondre à la pénurie de candidats.

Echanger avec les organismes de formation et les écoles afin d’aller à la rencontre des candidats potentiels.

Créer une vraie fonction recrutement au sein des start-up, renforcer la marque employeur.

Recourir aux dispositifs de droit commun en matière d’embauche : accompagnement, formations…

Disposer de données partagées et d’un état des lieux clair, publication périodique de chiffres clés sur les start-up.

Conclusion :

Chez Altaide nous connaissons bien l’écosystème et les besoins particuliers des start-up que nous accompagnons depuis plus de 20 ans. Il est devenu nécessaire pour attirer les candidats dans un marché en tension sur certains profils de renforcer avec un vrai chasseur de têtes vos moyens de recrutement.

Les start-up doivent apprendre à jongler entre leur positionnement innovant, parfois disruptif et le renforcement d’une politique RH valorisante tendant à attirer et fidéliser les candidats.

startup

Pour en savoir plus consultez le rapport :

https://www.strategie.gouv.fr/publications/lemploi-start-francaises

 

Consultez aussi nos autres articles.

Abonnez vous également à notre page Altaïde.

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *