28 octobre 2013
Pourquoi Linkedin pousse (vraiment) les recruteurs vers le recrutement mobile ?

linkedin-recruiter-mobile-logoLinkedin avec le lancement de son application mobile (Linkedin Recruiter sur iPhone) dédiée aux recruteurs professionnels (chasseurs de têtes, recruteurs et RH d’entreprise) ayant un abonnement dit « Recruiter » multiplie les initiatives mobiles. En effet en même temps ou presque sortait Linkedin Intro qui permet dans votre application mobile email (Apple, Gmail…) de répondre aux emails Linkedin en intégrant directement une photo et extrait de votre profil pour donner plus de chances à vos messages d’être lus.

 

Le recrutement mobile c’est un peu comme le recrutement avec CV Video : un serpent de mer ! Pourquoi ?

Pourtant la récente conférence RMS soulignait cette tendance des RH à aller vers le mobile, le grand public étant lui plus mobile que jamais.  Tout le monde utilise le mobile, tout le monde veut y aller mais le recrutement mobile ne décolle pas (sauf pour ceux qui vendent des applis mobiles). Alors quels sont les freins ?

  • C’est la faute à la sacro sainte lettre de motivation qui doit accompagner une candidature ? tant que les recruteurs la demande, difficile de faire une lettre sur un mobile.
  • Au besoin de se concentrer pour répondre ? : on est prêt à consulter les offres en mobilité, à les mettre de coté, mais on répond tranquillement une fois devant un PC (usage observé avec l’appli de l’APEC, énormément de consultations des offres, mises en « panier », mais pas de réponses avec l’appli mobile).
  • A la multiplicité des applis ? Autant d’applis mobile que de société ? Est ce bien raisonnable ? Les candidats en consultent vraiment combien, une seule ? zéro ? Linkedin risque de mettre tout le monde d’accord avec une appli beaucoup plus universelle ?
  • C’est la faute aux sites emplois qui font des applications compliquées où répondre à une annonce tient du parcours du combattant ? Vous avez déjà essayé de répondre à des offres ?
  • C’est la faute aux recruteurs attachés à des CV classiques ? Il est étonnant de voir que la plus part des RH aujourd’hui demandent à un candidat un CV classique même si celui-ci a envoyé un profil Linkedin / Viadeo / Doyoubuzz complet par exemple. Ou autre classique dans les grandes entreprises : un fastidieux formulaire de candidature pour entrer dans le système de gestion du process de recrutement (ex : L’Oréal, Danone…).

Conclusion : aucune application ne s’est réellement imposée par son efficacité et son ergonomie facilitant la réponse.

Linkedin le vrai démarrage du mobile ?

Linkedin déjà présent sur le mobile depuis longtemps pour les candidats avec son application, s’attaque donc avec l’appli Recruiter Mobile et Linkedin Intro à fluidifier le recrutement sur mobile. Seule la facilité et l’universalité d’usage permettra un vrai décollage.

Linkedin constate d’une part que les recruteurs sont de plus en plus souvent en situation de mobilité, et d’autre part que environ 33% des membres consultent Linkedin sur mobile (tel et tablettes). Améliorer la productivité du process de recrutement et l’interaction avec les candidats, les ont guidé à développer les usages mobiles :

  • du coté candidats : la dernière évolution de l’application facilité l’accès aux offres d’emploi et la réponse à celles=ci
  • du coté recruteurs :
    • l’application Linkedin Recruiter sur iPhone que nous testons chez Altaide depuis quelques jours est vraiment très pratique (voir vidéo) : rapide, ergonomique, elle nous facilite la consultation des réponses à nos recherches. On a ainsi accès à rois onglets : les réponses candidats, les alertes sur les recherches en cours et la gestion des projets.

 

    • Linkedin Intro (voir vidéo ci-dessous) permet de customiser votre application email pour répondre de manière plus qualitative avec photo et mini profil intégré

 

    • Mobile Work for us : Pour les grandes entreprises une des meilleures façons d’atteindre les candidats passifs , c’est Work for us, une sorte d’encart pub qui permet de présenter vos offres d’emploi sur les profils de vos employés. Mobile Work With Us étend simplement tout cela au mobile.

 

Le mobile devrait aussi  faciliter l’usage du bouton « Apply with Linkedin »

Nous utilisons ce bouton avec bonheur depuis 2 ans sur toutes nos offres d’emploi sur www.altaide.com. Chez Altaide nous recevons en fonction des postes entre 30 et 70% de nos CV avec « Apply with Linkedin » sans lettre de motivation (cette possibilité n’existant pas). Plus le niveau de poste est élevé, plus la proportion est élevée. On a une vraie corrélation entre candidats de type « chassé » et l’usage de ce bouton facilitant les choses.

Mais cet usage nécessite un vrai changement de pratique du coté des recruteurs : recevoir un profil et non un CV d’une part, et ne pas recevoir de lettre de motivation d’autre part. La peur d’être submergé de candidatures non qualifiées (cliquer c’est facile donc j’envoie au cas où) est un frein. A voir en fonction des postes, mais également en fonction dont sont écrites les offres d’emploi. Du temps des offres papiers on pouvait aussi être inondé de CV. La cause en général : une annonce mal rédigée, trop floue.

Avec une peu d’apprentissage, de formation, les recruteurs et RH d’entreprise deviendront plus efficaces et plus à l’aise avec le mobile. (Pub : Altaide peut bien sur vous partager son expérience si c’est le cas.)

 

Conclusion : il va encore passer beaucoup d’eau sous les ponts avant que l’usage mobile devienne vraiment significatif.

L’universalité d’un réseau comme Linkedin et les moyens mis sur le mobile vont y contribuer largement. Par contre je reste toujours très dubitatif devant la multiplication des applications emplois des entreprises. Les sites Responsive Design me paraissent plus adaptés avec l’avantage de s’affranchir du type de téléphone. Des avis là dessus ?

 

LinkedIn-Recruiter-Mobile-banner