10 janvier 2012
Les réseaux sociaux enfin dans les process de recrutement de 51% des recruteurs

Expectra et TNS Sofres viennent de présenter une étude sur les tendances RH 2012 avec pour objectif de soulever les priorités de demain en matière de ressources humaines. L’étude révèle les prévisions de recrutement et les nouvelles pratiques en la matière, dans un contexte de « guerre des talents » exacerbé. Au total, 17 questions ont été posées aux 1459 dirigeants, collaborateurs et décideurs RH au sein d’entreprises de toutes tailles, de tous secteurs et de toutes les régions de France.

 

« Définitivement, les nouvelles technologies – notamment les réseaux sociaux – se sont invitées dans le processus de sélection des candidats. Pour autant, si les entreprises ont bien compris que les talents sont désormais l’une des pierres angulaires de leur compétitivité, elles continuent à jeter leur dévolu sur des clones. Une vision du recrutement dépassée à l’heure où les évolutions permanentes ne permettent pas de connaître les métiers de demain » déclare Didier Gaillard, Directeur Général d’Expectra.

 

Les réseaux sociaux font désormais partie intégrante du processus de recrutement : 51% des recruteurs y recourent, régulièrement ou occasionnellement (Linkedin et Viadeo essentiellement). Cette explosion concerne majoritairement des spécialistes comme les cabinets de conseil (16%) et les entreprises de moins de 50 salariés (20%). Outre la recherche et la chasse de profils, les réseaux sont utilisés par 25% des recruteurs pour vérifier les informations du CV (corellation entre profil et CV, prise de références). Cette tendance confirme le besoin des RH et responsable recrutement d’entreprises en formation au Recrutement 2.0 (raison pour laquelle Altaïde propose sa propre offre sur le sujet).

Pour rappel Altaïde intègre le social recrutement depuis près de 8 ans dans ses process, les habitudes des RH sont difficiles à bouger en la matière !

 

Globalement, le processus de recrutement n’a pas changé dans les entreprises depuis des lustres. Ce sont les méthodes de sélection qui évoluent, grâce à internet qui permet à la fois l’industrialisation et la personnalisation de la recherche de talents.
Malheureusement, les recruteurs avouent encore privilégier les « clones » lors de la sélection de candidats : 46% d’entre eux considèrent comme prioritaires (6%) ou important (40%) d’identifier un candidat dont le profil correspond à celui de la personne qui occupait le poste précédemment. A Competence Egale a encore du boulot sur ces sujets !!

 

Curieusement, le diplôme ne serait plus déterminant : si 62% des DRH le jugent important, seuls 19% en font un critère prioritaire de sélection. Il constitue pourtant un des premiers champs renseignés par les recruteurs lors de leurs recherches en CV-thèques ! Ce sont les compétences spécifiques liées au poste (66%) et l’expérience du candidat (61%) qui restent prioritaires dans le choix d’un profil.

 

Article complet sur le site d’Expectra ici.