22 février 2012
Les jeunes surdiplomés un mal français ?

 

Le baromètre de l’emploi Qapa souligne ce mois-ci l’inéquation de l’offre avec la formation des jeunes français. Selon les derniers chiffres, 23% des 16-24 ans cherchent un emploi en France. alors que 17 % des offres d’emploi ne requièrent aucune formation. Le tout pour le BAC conduit de plus en plus de jeunes dans des situations d’échec alors que paradoxalement il y a des centaines de milliers de postes non pourvus chaque année en France.

 

« Les secteurs comme le BTP/immobilier, l’industrie, les services aux particuliers, l’hôtellerie/restauration  représentent  une grande partie des offres d’emploi et ne nécessitent que peu ou pas de formation. Dans le même temps, les candidats ont un niveau supérieur ou égal au Bac. Il existe un réel décalage et une sur-diplômisation inutile sur le marché du travail aujourd’hui » Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr

 

Avec l’ouverture en Opendata des données de Pole Emploi, voilà un autre sujet pour nos politiques quand on parle de réduire le chômage. La proximité des entreprises avec les écoles et les universités a longtemps été un sujet tabou, c’était mettre le loup dans la bergerie. Résultat aujourd’hui : une énorme inéquation entre système éducatif et besoin des entreprises que l’on retrouve à tout niveau d’ailleurs (le manque de formation aux métiers du web en est un exemple flagrant).