20 avril 2022
L’emploi vert pour contribuer à sauver la planète !

Il y a quelques jours, LinkedIn a publié le ” 2022 Global Green Skills Report “.

Etabli sur la base des 800 millions de membres de la plateforme LinkedIn dans le monde, le rapport souligne que les talents verts représentent la majorité de la main-d’œuvre mondiale.

green job 1

Le monde du travail est en train de changer :

Et le rythme des changements au cours des dernières années a été remarquable :

Les compétences requises d’ici 2025 pour exercer les mêmes emplois que précédemment changeront d’environ 40 %.

Selon les données de LinkedIn, les secteurs qui utilisent le plus les compétences vertes à l’échelle mondiale sont :
les services aux entreprises, la fabrication, l’énergie, l’administration publique et la construction.

On parle beaucoup de #GreatReshuffle , un moment sans précédent dans l’histoire du travail où nous repensons tous non seulement comment nous travaillons, mais aussi pourquoi nous travaillons.

 

La demande de talents verts est supérieure à l’offre :

On constate déjà un écart entre la demande et l’offre de talents verts, les recrutements de compétences vertes ont augmenté de près de 40 % dans le monde, mais ils sont loin d’être suffisants.

Les jeunes sont à la recherche d’emplois qui peuvent contribuer à la lutte contre le changement climatique et à la préservation de notre planète.

L’impact de la transition écologique s’est répercuté dans tous les secteurs et dans les pays du monde entier.

Cette croissance est visible dans toutes les tranches d’âge, dans presque tous les pays.

Mais ce sont les jeunes générations qui affichent la plus forte croissance.

Au niveau mondial, les Millennials sont en en pole position.

 

Le rapport de LinkedIn a toutefois constaté un écart marqué entre les sexes : en 2021, on comptait 62 femmes pour 100 hommes dans la catégorie des talents verts. L’écart mondial entre les sexes dans les emplois verts persiste !

 

Green job et Green skills :

Les green jobs ou emplois verts sont des professions qui ne peuvent être exercées sans connaissances approfondies, les Green skills, sont des compétences en matière d’environnement.

Aujourd’hui sont considérés comme « verts » les métiers dont la finalité, les énergies renouvelables, par exemple, ou les procédés tendent vers davantage d’écoresponsabilité.

Les possibilités de carrières liées au climat se développent rapidement.

Selon LinkedIn, le nombre d’emplois dans le domaine des “énergies renouvelables et de l’environnement” aux États-Unis a plus que triplé au cours des cinq dernières années.

À l’échelle mondiale, les offres d’emploi nécessitant des “compétences vertes” – telles que la prévention de la pollution ou l’audit environnemental – ont augmenté de 8 % par an au cours de la même période, tandis que le nombre de personnes incluant ces compétences dans leur profil et/ou occupant un “emploi vert ” a augmenté de 6 % par an.

À mi-chemin entre transition écologique et révolution numérique, la GreenTech connait une évolution fulgurante avec l’apparition de nouveaux métiers : consultant green IT, green IT manager…

 

green skills

Des mesures pour améliorer les compétences :

Pour répondre à la demande nécessaire pour atteindre les objectifs climatiques, politiques et chefs d’entreprise doivent agir rapidement.

Pour résoudre la crise climatique, il faudra des solutions nouvelles et innovantes.

Les entrepreneurs ont un rôle de premier plan à jouer pour y parvenir. Le passage à une économie verte nécessitera une transition vers des talents verts.

L’écologisation de l’économie c’est aussi une question de capital humain, chaque entreprise et chaque employé a un rôle à jouer dans cette évolution.

Les gouvernements, les entreprises et les particuliers doivent s’unir pour faire face à l’urgence de la crise climatique.

Les entreprises doivent soutenir l’amélioration et le renouvellement des compétences vertes.

Elles devront investir dans la formation de la main-d’œuvre, les cours d’apprentissage…

Les salariés doivent pouvoir envisager une carrière verte qui améliorera leur employabilité future.
Ils devront avoir la possibilité de se perfectionner régulièrement.

Nous le constatons chez Altaïde, les candidats attendent que leurs futurs employeurs prennent des mesures pour lutter contre le changement climatique.

 

Le temps de l’action c’est maintenant !

Chez Altaïde, nous avons de plus en plus souvent des questions sur les engagements pris par nos clients sur ces sujets.

En la matière, n’hésitez pas à mettre en avant vos actions même mineures !

La RSE, devient, une préoccupation de plus en plus importante dans le choix des candidats en recrutement.

 

green pic

Retrouvez l’étude complète ici :

https://economicgraph.linkedin.com/content/dam/me/economicgraph/en-us/global-green-skills-report/global-green-skills-report-pdf/li-green-economy-report-2022.pdf

 

Consultez aussi nos autres articles.

Abonnez vous également à notre page Altaïde.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *