15 novembre 2012
Etre un digital actif, ce n’est pas qu’une question d’âge Jacques Froissant dans le Magazine Players de SFR

digital actif

“Être un digital actif, ce n’est pas qu’une question d’âge” Jacques Froissant dans le Magazine Players de SFR

Le directeur du cabinet de conseil et de recrutement Altaïde, spécialisé dans le numérique, accompagne des start-up digitales mais aussi des entreprises traditionnelles. Il nous explique comment se forme un digital actif .

Diriez-vous que l’intégration des outils numériques par les colla­borateurs d’une entreprise n’est qu’une question de génération ?

Dire que, par définition, les plus de 50 ans ne comprennent rien au numérique serait absurde. Ils peuvent aussi être digital actif. J’ai fait une mission de deux ans en tant que DRH et j’ai constaté que les blocages n’étaient pas forcément le fait des seniors. Il s’agissait d’une société de services en ingénierie informatique « à l’ancienne », qui souhaitait organiser une journée de rencontre clients-prospects. Pour cet événement, la directrice marketing de tout juste 30 ans voulait faire des plaquettes d’invitation. Lorsqu’on lui a dit : « Non, on va plutôt faire un mini site et du buzz sur LinkedIn, Twitter et autres réseaux sociaux », c’est elle qui a bloqué. Ce n’est donc pas une question d’âge.

Pour lire la suite sur le Magazine en ligne Players de SFR c’est ici ou téléchargez l’article complet là.

Partager

pulvinar tempus risus venenatis vel, leo. elit. non ut consequat. facilisis