21 octobre 2020
Recrutement numérique à Bordeaux : faut-il se reconvertir ?

La filière numérique est un des seuls secteurs à fortement recruter à Bordeaux en cette période de crise.

Est-ce une bonne chose de se reconvertir dans le digital pour ceux qui auraient perdu leur emploi ou souhaitent en changer ?

 

recrutement numérique

Jacques Froissant, président du cabinet Altaide spécialisé dans le digital répond à ces questions dans l’Hebdo Eco une émission de TV7. Dans le contexte de crise actuel, le secteur reste un gros recruteur. Ainsi, sur l’APEC Bordeaux le recrutement numérique représente 1/3 des emplois cadres proposés.

Y a-t-il plus de recrutement dans le numérique qu’avant la pandémie ?

A ce jour, il y a globalement moins de recrutement numérique mais le secteur reste un gros recruteur. Mais attention, le marché du numérique consiste certes en des fonctions Tech, mais c’est aussi tous les métiers du marketing digital.

Dans les fonctions Tech, les recrutements sont à peu près constants. Sur le reste, il y a un gros coup de frein car le marketing digital c’est aussi le tourisme, les agences de publicité, l’événementiel, qui sont eux très impacté par la crise.

Le e-commerce pour sa part, continue à très bien se porter. Selon les chiffres de la Fevad au 1er semestre 2020, le secteur reste à +5% de croissance. Fait remarquable, le e-commerce de produits physiques est en forte hausse et a compensé l’effondrement de tourisme. Ainsi, sur 100 achats en e-commerce, 57 sont des produits physiques contre 44 il y a un an. Le e-commerce numérique va donc générer beaucoup de nouveaux emplois en logistique et support clients.

Dans le domaine de la Tech, comme nous le disions, les choses se sont bien maintenues. La plus part des métiers techniques restent en tension, en particulier ceux de la Data, et de l’exploitation des données.

L’impact du Covid, c’est aussi la transformation des entreprises.

La transformation digitale induite, c’est surtout une nécessité de remettre plus d’innovation dans l’entreprise. Par exemple, trouver des moyens pour vendre différemment à des clients qui étaient touchés physiquement auparavant. Cela génère donc des besoins dans ces métiers dans des entreprises qui souvent l’ont négligé car leur business tournait bien comme cela.

Globalement, le marché du numérique est à -30, -40% par rapport à ce qu’il était avant. Toutefois, il se porte bien mieux que de nombreux autres secteurs.

Recrutement bordeaux

Sur la métropole de Bordeaux, quels sont les profils recherchés ?

La métropole bordelaise sait très bien attirer les belles entreprises. Mais il y a un écueil à cela, c’est qu’elles viennent pour créer des centres de développement technique. Par exemple, Mirakl , Back Market, ManoMano, Ubisoft recherchent essentiellement des développeurs. Ces sociétés, au-delà du cadre de vie, ont surtout identifié que Bordeaux est la ville de France où il y a le plus de gap potentiel entre le nombre d’étudiants dans les écoles et l’écosystème.

Aurons-nous besoin d’autant de développeurs dans les années à venir avec le développement de l’IA ?

On sait qu’en temps réel, il manque en France environ 150000 développeurs (chiffres Syntec Numérique, France Digitale). Les besoins continuent à progresser. Même si la technologie facilite la vie (on va jusque parler de site ou application en “No Code”), la demande de développeurs reste très élevée. Le numérique touchant n’importe quel métier, les besoins continuent donc d’augmenter dans tous les domaines d’activités.

Chez Altaide est-ce que vous voyez beaucoup de gens en reconversion, les recruteurs sont-ils plus ouverts à ces profils ?

Attention au miroir aux alouettes !

Ce n’est pas parce que le recrutement numérique est actif qu’il faut s’y précipiter n’importe comment.

Nous voyons des personnes se lancer dans des formations courtes, de qualité certes. Mais on ne devient pas développeur en 3 mois, on acquiert des bases qu’il faudra largement améliorer.

Il faut bien garder en tête que le marché du numérique, si on emploie une image, pourrait être comparé à celui de l’automobile : Vous pouvez bricoler vous-même votre voiture, vous avez aussi le petit garagiste du coin de la rue, celui, plus établi et outillé, le grand concessionnaire et enfin des écuries de Formule 1 .

Dans les startups qui font du logiciel pointu comme dans la e-santé, on arrive sur des métiers qui touchent à la data, à l’IA . Ces entreprises sont des Formule 1 qui ont besoin de personnes parfaitement formées, bac +5, écoles d’ingénieurs ou équivalent…

Il existe bien sûr des entrées de métiers. En 3 à 6 mois vous pouvez devenir développeur, mais il vous restera beaucoup à apprendre.

La problématique est d’ailleurs la même dans le marketing digital qui attire beaucoup de monde en reconversion.

Attention ! Quand un poste en marketing digital est ouvert, vous allez avoir trois types de candidats :

  1. les pure players expérimentés qui sont dans le digital depuis 5-10 ans : ce sont les experts.
  2. les étudiants sortis de Master Digital comme l’excellente ESD Ecole Supérieure du Digital (il y a pas mal d’autres écoles à Bordeaux) qui au-delà d’une formation pointue, ont aussi 2-3 ans d’alternance derrière eux. Ils sont très vite opérationnels.
  3. les reconversions souvent après quelques années en marketing / communication classiques qui ont fait des formations courtes de 2-3 mois : certes ils ont l’avantage d’avoir une solide expérience de l’entreprise mais ils sont très loins d’être aussi pointus que les 2 premières catégories.

Face à ces trois types de profils une PME qui recrute et a besoin de monter en compétences va se tourner vers les 2 premières catégories. Une entreprise plus importante, donc plus complexe à appréhender, mais qui a aussi plus le temps de faire monter en compétences, pourra jouer la 3ème carte.

Conclusion : se reconvertir c’est une bonne chose, mais il faut bien préparer son projet professionnel et rester lucide face au marché. Le recrutement numérique n’est pas si simple que cela.

Découvrez notre Guide des métiers du Digital régulièrement mis à jour. Ainsi vous découvrirez les métiers avec leur job description, niveau de rémunération, et formation pour y accéder.

Consultez aussi nos autres articles.

Abonnez vous également à notre page Altaïde.

Partager