24 septembre 2021
Chasseurs de tête, évolution et transformation du métier.

Vous saurez tout sur les chasseurs de tête !
Jacques FROISSANT décrypte l’évolution et les changements de modèles du recrutement par chasse de têtes dans un podcast proposé par PPC.

Chasseurs de tête

Jacques Froissant, le Président et fondateur du cabinet ALTAIDE.  Pionnier depuis plus de 20 ans du recrutement digital des startups, des pure players et des entreprises, il recherche en permanence des profils Managers, IT, Digital, e-Commerce, CRM, Big Data et Mobile. Jacques répond aux questions, de PPC sur le métier de chasseurs de tête en nous apportant un éclairage sur sa profession :

Quels sont les changements de modèles du recrutement par chasse de tête ?

Le changement de modèle est avant tout impulsé par la technologie.
Linkedin, notamment, permet d’attirer des personnes dans son réseau mais donne aussi la possibilité de chasser des candidats que l’on ne connaît pas, avec même une vision européenne voire mondiale.

La crise du Covid a aussi accéléré l’usage des visios conférences, nos clients les utilisent désormais avant de rencontrer le candidat pour une première sélection.

Qu’est-ce qui a changé dans la recherche du candidat idéal au sein du cabinet Altaide ?

Nous avons toujours eu comme culture de bien connaître nos clients, de les rencontrer, ainsi que leurs équipes.

Cela a changé depuis 2 ans, puisque nous ne rencontrons plus physiquement nos nouveaux clients.
Nous leur proposons des interviews par visio plus longues, plus poussées.

Qu’est-ce que l’usage de la visio a changé pour Altaide ?

Il n’y a pas eu de changement brutal chez nous puisque déjà avant la crise son usage représentait environ 60% de nos entretiens. Nous avions déjà appris bien en amont à gérer ce modèle.

Comme nous évoluons sur le marché de l’IT et du Digital, qui sont de plus en plus pénuriques, les candidats, très sollicités, sont plus frileux à l’idée de se déplacer.

Notre métier est aussi, au-delà du sourcing, un métier d’évaluation sur deux axes :

  • Le savoir- faire du candidat, son expérience, son potentiel…
  • Ses softskills, sa personnalité…
  • Son adéquation avec le poste, l’équipe, l’entreprise…

chasseurs de tête 2

Le full remote, une tendance qui va s’accentuer dans les demandes des candidats ?

Beaucoup d’entreprises ne sont pas prêtes pour cela, la tendance est plutôt à deux jours par semaine environ.
Chez Altaide, 50% des clients sont des startups qui cherchent dans un premier temps à bâtir une culture d’entreprise.

Aujourd’hui tout le monde a une expérience de télétravail, mais moins de 10% des candidats sont prêts à faire du full remote.

Pour la grande majorité un format hybride de 2 jours par semaine est plus envisageable.

Ils ont un vrai besoin de se retrouver en équipe.

Qu’est-ce qui définit un bon chasseur de tête ?

Le bon chasseur de tête est un pêcheur, il part en bateau avec GPS, un sonar, un sondeur, un filet à grosse et petite maille. La différence est un vrai sourcing multicanal pour aller les chercher les candidats là où ils sont.

En 21 ans d’existence pour Altaide qu’elles ont été les changements les plus importants ?

L’arrivée de Linkedin a été une révolution que nous avons intégrée dans nos concepts de recrutement dès 2004.

Sont apparues aussi les ATS, Applicant Tracking System, logiciel de gestion du process de candidature.

Diversité et inclusion : qu’elle est la marge d’influence d’un cabinet de chasse de têtes ?

Chez Altaide, nous sommes très engagés dans ce sujet, depuis longtemps, actifs pendant 10 ans dans l’association « A Compétence Egale », signataires également de la Charte de la Diversité.
Il reste cependant beaucoup de travail à faire dans les entreprises et les cabinets de recrutement sur ce sujet. Ce n’est pas parce que l’on fait de “l’executive search” que l’on est exempt du sujet diversité.

Comment trouver un candidat qui n’est pas sur les réseaux sociaux ?

Dans notre domaine, la plupart sont présents sur les réseaux sociaux. Si ce n’est pas le cas, nous faisons, tel le pêcheur bien outillé, preuve d’ingéniosité pour les repérer.
Nous allons par exemple les identifier en utilisant notre réseau et en appelant les personnes qui pourront nous recommander un candidat potentiel. Le téléphone sert encore ! 🙂

chasseurs de têtes 4

Pour écouter l’intégralité du podcast, c’est par ici :

https://www.pscp.tv/w/1zqKVXdVevLJB

 

Consultez aussi nos autres articles.

Abonnez vous également à notre page Altaïde.

 

 

Partager